Le coach parental et familial

Le coach parental ou familial, c’est un professionnel. Celui-ci intervient lorsque les relations parents-enfants deviennent compliquées, voire impossibles. Ou bien, quand la communication n’est plus possible. Cela peut être, pour des problèmes de comportements, de colères excessives, de difficultés scolaires, de relations parents-enfants difficiles… L’objectif étant d’aider les parents à mieux comprendre leurs enfants. Mais aussi, de leur apprendre à réagir de manière adéquate, face à leurs agissements. Pour cela, un travail avec les parents est nécessaire, afin de définir ensemble la réponse à la problématique.

Le coach parental, c’est celui dans les différents types de coachs qui essaye de comprendre à la fois les enfants et les parents. Afin de réinstaurer une relation familiale harmonieuse et créer un cadre pour une éducation bienveillante. Le coaching doit aider chacun à apprendre à formuler ses besoins et ses limites, à s’exprimer efficacement et à se réaliser dans le contexte familial. Dont le but est de réduire énervement et déséquilibre et d’accompagner les enfants dans leurs épanouissements, tout en préservant la vie de couple.

Quel est son rôle ?

Le rôle du professionnel, c’est d’aider les parents à résoudre par eux-mêmes les difficultés et conflits rencontrés au sein du groupe familial. En leur donnant les outils pour le faire. Comment ? Tout simplement en :

  • Examinant les difficultés qui existent dans la relation parents-enfants.
  • Aidant les parents à prendre du recul et à minimiser la situation.
  • Favorisant la reprise du dialogue entre les membres de la famille et en aidant à créer des échanges positifs.
  • Rédigeant un plan d’action dans le but de régler les affrontements et les tensions et/ou en recommandant une restructuration du cadre familiale comme l’organisation de la maison.
  • Guidant les parents dans la reprise de leur rôle de parents et pour qu’ils puissent mettre en place un environnement éducatif bienveillant.

Les qualités du coach parental et familial

Être coach parental et familiale demande :

  • D’avoir le sens du relationnel : le professionnel qui intervient auprès de famille ou personnes plus ou moins en situation difficile doit savoir faire preuve d’écoute et de compréhension, afin d’établir une relation de confiance avec ses clients.
  • De faire preuve d’empathie, tout en gardant une certaine distance.
  • Une patience à toute épreuve : pour gérer les personnes coachées et le pouvoir de canaliser les émotions fortes comme la frustration, la colère ou le dépit.
  • D’être rigoureux : afin d’aider les clients à atteindre leurs objectifs.
  • D’avoir envie d’aider les autres.

Comment devenir coach parental ou familial ?

Aucune réglementation ne définit la profession de coach parental ou familial. Ce qui veut dire que vous pouvez exercer sans diplôme d’État. Toutefois, le métier tend à se professionnaliser et la plupart des coachs possèdent un diplôme dans le secteur de l’enfance (psychologie de l’enfant, puériculture…). C’est pourquoi il est conseillé d’acquérir certains diplômes en rapport avec les services à la personne. Vous pouvez donc passer par :

  • BAC Technologique Sciences et Technologies de la Santé et du Social (ST2S), qui se prépare sur 2 ans.
  • BAC Professionnel Service de Proximité et Vie Locale, qui se prépare en 3 ans après la 3ᵉ.
  • BTS Économie Sociale et Familiale, se prépare sur 2 ans après le BAC.
  • DUT Carrières Sociales option Services à la Personne ou Assistance Sociale, qui se prépare en 2 ans après le BAC.

Si vous souhaitez devenir coach à la suite d’une réorientation professionnelle, il est possible de suivre une formation continue, en passant l’attestation de qualification au conseil familial et conjugal. De nombreux centres de formations proposent également des formations à l’accompagnement familial et au coaching.